Promo 2020-2021

Olivia

Passionnée de montagne depuis toujours, mon sac à dos me suit partout! Le pas fût simple à passer entre randonnée et alpinisme. Puis, limitée par mes connaissances techniques je me suis mise peu à peu à la grimpe. Attirée par les hauts sommets et les volcans en activité, mon but est d’être toujours dehors, marcher, courir, grimper… peu importe! Première de cordée c’est une opportunité magique de rencontrer des nanas pleine d’énergie, toujours prêtes à faire une sortie mais surtout à s’entraider!

Chloé

La Montagne, je l’ai découverte il y a deux ans, du haut de mes 28 ans ! Ayant habité de nombreuses années en Martinique, je connaissais plutôt  » l’altitude négative  » : le joli monde de la vie sous-marine avec la plongée en apnée ! En débarquant un été dans les Hautes Alpes, j’ai découvert un nouveau terrain de jeu,  » l’altitude positive  » : les Montagnes, la grimpe, l’alpinisme ! Et quelle révélation, toujours émerveillée par ce bel univers, j’adore le fait que l’on puisse aller Là, sur ce Sommet, sur Cette Montagne, avec notre corde, nous, notre cordée, notre matos, notre motivation ! Première de Cordée, c’est un super projet initié par Angèle et la chance de partager une aventure comme celle-ci avec des nanas toutes différentes mais avec un point commun, les crocs de la montagne et la volonté de progresser, ensemble ! . Que l’aventure commence !!!!

Marie

La montagne je l’ai découverte en famille. D’abord en crapahutant gamine sur les sentiers et dans les alpages puis il y a quelques années crampons aux pieds. Depuis, avec mon compagnon nous partons dès que possible sur les sentiers, dans les parois, sur les arêtes, dans les couloirs que ce soit en ski, à vélo, en chausson, l’important c’est d’être dehors et de profiter de cet environnement. Après quelques années au pays de la cancoillotte et du comté, j’ai enfin pu poser mes valises aux portes des Ecrins. Quand j’ai vu qu’une nouvelle promotion du groupe des filles du CAF05 se formait, j’y ai vu l’opportunité de faire de belles rencontres autour d’un élément qui nous unit toutes: la montagne. Pour moi, intégrer ce groupe c’est une opportunité unique de se dépasser ensemble en apprenant au contact les unes des autres afin d’atteindre ce même but : pouvoir mener une cordée en toute confiance. Maman d’une petite fille de 05 mois, j’ai envie de lui transmettre cette belle passion et le savoir que nous allons acquérir au fil de ces deux années pour qu’elle aussi puisse devenir un jour une « première de cordée »

Anaïs

Originaire de la région parisienne, je mets la première fois les pieds en montagne à l’âge de 18 ans pendant des vacances au ski avec une copine. Ce fut LA révélation, le bac en poche je débarque en Haute-Savoie pour des études de tourisme, j’enchaîne sur licence en développement des territoires montagnards où je rencontre mon copain avec qui je découvre la montagne à travers un paquet d’activités sportives (trail, escalade, via ferrata, ski de rando…). Voilà maintenant 4 ans que je pratique ces activités souvent en compagnie de mon chéri, aujourd’hui j’ai envie de prendre mon indépendance ! Je n’ai jamais fait de montagne avec des copines, le groupe première de cordée je le vois comme enfin l’opportunité de partager ça avec des nanas, de vivre de nouvelles expériences, de progresser en escalade et bien sûr de devenir autonome !

Olga

53 ans, doyenne du groupe Première de Cordée, née à Marseille au bord de l’eau de mer sur une plage de sable fin où j’ai appris à nager (sans les sardines…) . Je faisais le têtard, puis à force de persévérance, j’ai fait le grand saut, franchir une partie profonde pour rejoindre un banc de sable au large. La motivation était telle que la peur du vide a disparue dans des actes qui m’ont donné des ailes.
Aujourd’hui, je suis animatrice  terrestre et aquatique l’été et monitrice de ski de fond l’hiver. Toujours aussi motivée et curieuse de nouveautés, j’ai vaincu ma peur du vide (vertige) en escalade. Je rêve maintenant de grands pics qui m’envoutent, je ne sais pas pourquoi… mais je suis mon instinct. Affaire à suivre !
Première de cordée est une chance de pouvoir progresser et j’espère pouvoir trouver la force d’évoluer en tête en compagnie d’une équipe de filles.

Elodie

J’ai découvert l’escalade tardivement en juin 2018 lors d’un séjour UCPA en Crète. Dès mon retour à Paris je m’inscris à plusieurs clubs, en salle. Depuis je multiplie autant que possible les séjours à la montagne et découvre progressivement toutes les activités qui varient au fil des saisons (alpinisme estival, hivernal, cascade, ski de rando, trail). A chaque occasion je suis fascinée par les paysages. Ces courses en montagne me permettent de faire le vide, d’éprouver un sentiment de plénitude. Je suis ravie de faire partie de cette équipe de femmes. Cela promet de belles amitiés. C’est également la chance d’apprendre toutes les techniques pour évoluer en sécurité afin de progresser vers l’autonomie et le leadership. Ces moments forts entre femmes nous permettront de gagner en confiance et de nous émanciper.

Pauline

Originaire des Hautes-Alpes, j’ai grandi dans l’ambiance montagne. Après avoir quitté cet environnement, découvert la ville et arpenté le monde, j’ai ressenti le besoin de retourner aux sources, aux choses simples, à la nature… et de retrouver le magnifique ciel bleu des Hautes-Alpes ! Débarquée dans le Briançonnais afin de profiter de la région, je me remets sur les skis l’hiver et à la grimpe aux beaux jours. Une année, puis deux, puis trois. Me voilà maintenant accro et désireuse d’aller plus loin, plus haut. Quand j’ai entendu parler de  1ère de cordée, j’ai vu l’incroyable opportunité d’apprendre, de progresser et de se surpasser grâce à l’entraide au sein du groupe et à la superbe énergie féminine qu’il en émane. Objectif : gagner en confiance, en autonomie et un jour gravir les sommets… en première de cordée !

Vinciane

L’amour de la montagne m’a été transmis par ma mère, qui dès le plus jeune âge nous a emmené avec mes frères et sœurs courir les sentiers de randonnée et crapahuter sur les falaises. Ma première course de rocher je l’ai faite à 12ans, sur le moment je ne me rendais pas compte que c’était quelque chose d’exceptionnel. Puis absorbée par le ski de fond je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer à l’escalade et l’alpinisme. Ce n’est que pendant mes études à Grenoble que je m’y remet doucement avec des amis. Aujourd’hui l’envie de passer toujours plus de temps à skier, randonner, grimper, cascader à travers la montagne m’anime et me pousse à rechercher plus d’autonomie et de confiance en moi dans ces nombreuses activités. J’ai vu dans « première de cordée » l’opportunité de m’approprier des connaissances techniques et de vivre des moments de partage en compagnie d’autres filles sur la même longueur d’onde.